Après le début de la Première Guerre mondiale et l'entrée en guerre de l'Angleterre, le Japon proposa à l’Empire Britannique d’attaquer les colonies allemandes en Chine dans la région de Shandong et dans le Pacifique ; le tout ayant pour but de permettre dans un premier temps, à l’Empire Britannique de récupérer sa flotte stationnée en Asie et dans un second temps, le Japon assurerait la protection des convois alliés. Cependant, en échange le Japon demanda le droit de s’emparer de ces colonies. Après accord des Britanniques, le Japon déclara la guerre à l’Allemagne le 23 août 1914 et décida dès le 27 août d’attaquer la base navale de Tsingtao. Suite au siège et à différents combats, l’Allemagne se rendit le 7 novembre 1914. Il est à noter que ce sera la seule bataille terrestre en Asie durant la Première Guerre mondiale. À l’issue de la prise Tsingtao, le Japon conquit les îles Marshall, Carolines et Mariannes.

 

     Suite à ces conquêtes, le Japon refusa d’envoyer des troupes terrestres en Europe pour combattre. Toutefois, elle accepta d’envoyer du personnel médical au titre de la croix rouge à Londres, Petrograd et Paris. Il est à noter, que 31 personnes furent déployées au sein d’un hôpital de première catégorie à l’hôtel Astoria de Paris durant la période du 15/02/1915 au 15/06/1916. Au cours de ce séjour, il y eut 900 blessés admis et l’on ne dénombra que 21 décès.

     Si le Japon refusa d’envoyer des troupes combattantes en Europe, à contrario il accepta dès le mois de mars 1917, de participer à la guerre maritime sur la mer méditerranée ; le but de la marine japonaise étant de protéger les convois maritimes et de faire de la lutte anti sous-marine.

     À l’issue de la signature du traité de Versailles, le Japon décida de créer sa médaille de la victoire. Il fallut attendre le 16 septembre 1920 pour que le décret impérial N°406 autorise la création de cette décoration. C’est le sculpteur Masakichi Hata (1882-1966) qui eut le privilège de dessiner cette médaille. Bien que cette dernière reprenne les différentes règles imposées pour sa conception, il y a un point important qui n’a pas été respecté. L’avers de cette médaille ne représente pas une victoire ailée, mais une divinité de la mythologie japonaise : Takemikazuchi-no-Kami. Le sculpteur Masakichi Hata pris cette initiative, car la victoire ailée n’avait aucune signification à l’inverse du dieu Takemikazuchi-no-Kami. Au revers de la médaille se trouve un globe au milieu d’une fleur de cerisier, fleur nationale du Japon. Dans chaque pétale de cette dernière, cinq pays sont représentés par leur drapeau respectif: le Japon, les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France, et l'Italie. De même, il est inscrit "grande guerre pour la protection de la civilisation, la 3° année de Taishô à la 9° année de Taishô". Taishô est l’une des ères du Japon qui va de 1912 à 1926. Succédant à son père en juillet 1912, Yoshihito devient le 123° Empereur du Japon et donne le nom de Taishô à son règne.

     La médaille a été frappée par la monnaie d’Osaka, elle est en bronze, avec une patine d’aspect brun foncé. Cependant, il existe un modèle dont la patine est plus claire. Je pense que cela est dû à une production plus tardive mais qui n’en demeure pas moins un modèle officiel. Les deux modèles officiels présentés ci-après sont parfaitement identiques hormis la patine.

     L’écrin de cette médaille est en deux parties, il est en bois de paulownia, sur le couvercle en lettre d’or il est inscrit : « médaille de la victoire de la première guerre mondiale »; le fond de la boite est garni d’un gabarit recouvert d’un tissu en feutrine blanche permettant à la médaille d’être maintenue dans son écrin.

     Le ruban de cette médaille est conforme aux prescriptions de 36 mm de large. Cependant, on peut remarquer certaines nuances dans les couleurs et le tissage qui sont propres à la médaille de la victoire du Japon. Le système d’attache est celui que l’on trouve pour les décorations japonaises ; néanmoins, il doit être constitué de 6 éléments.

     Pour chaque attribution, il est délivré un brevet de dimensions imposantes 30,3 cm x 39,2 cm. Ce brevet est orné tout autour de fleurs de cerisier et au centre de chrysanthème. Le brevet se lit de haut en bas et de droite à gauche. Les brevets les plus rares son ceux décernés aux brigades d'infanterie car il n'y a eu qu'une seule bataille terrestre. Le nombre de combattants japonais engagés durant la première guerre mondiale est d'environ 350 000 hommes mais cela ne veut pas dire pour autant qu'il y a eu 350 000 attributions de décorations ou de brevets. Pour ma part, je n'ai jamais vu de numéro d'attribution de brevets dépassant 200 000.

 

 

 

 

 

 

 

 INVENTAIRE DES DIFFÉRENTS MODÈLES 

Modèle officiel type 1, en bronze, patine foncée, bélière cylindrique, (diamètre 36,00 mm) .

Modèle officiel type 2, en bronze, patine plus claire, bélière cylindrique, diamètre 36,00 mm .

Reproduction en bronze, bélière boule, fabrication française (Delande), diamètre 35,40 mm, On peut trouver l'inscription "BRONZE", "MADE IN FRANCE" sur la tranche de la médaille .

Copie surmoulage en plomb, bélière boule, diamètre 35,00 mm .

Copie, en bronze, bélière cylindrique, diamètre 36,00 mm .

Copie, en bronze, bélière cylindrique, diamètre 36,00 mm.

Boite originale

Particularités du ruban

Montage du crochet d'attache 

Montage anneau d'attache 

DIPLÔME

2ème classe navale Shiraishi GENSAKU N°133626

DESCRIPTION D'UN DIPLÔME:

  1. Le Rapport d'attribuer la médaille de la victoire de guerre de la première Guerre mondiale.

   2. Est donné la Médaille de Victoire de Guerre de WW1 au 2ème Classe Navale Shiraishi GENSAKU,         détenteur du  8ème classe du soleil levant. 

   

   3. Compte tenu de la médaille de la victoire de la Première Guerre mondiale.

   4. Taisho 9 [1920] le 1 novembre.

   5. Département de Récompense de Médaille, Président Général, Détenteur du 4ème classe du soleil               levant et la 2ème Classe du Trésor Sacré, Count Kodama Hideo. 

 

   6. La récompense de cette médaille de la Victoire de Guerre de la première guerre mondiale a été                 enregistrée sous le numéro 133626.

 

   7. Département de Récompense de Médaille, Secrétaire, Détenteur du 5ème classe du soleil levant et             de la 4ème Classe du Trésor Sacré, Yokota Gosuke.   

 

   8. Département de Récompense de Médaille, Secrétaire, Détenteur du 7ème classe du soleil levant,               Akamine Tetsuo.    

1ère classe de l'infanterie JISAKU HIROSE  N°184729

PHOTOGRAPHIE

Photographie de l'Amiral de la Marine Impériale Japonaise Mineo OSUMI Ministre de la Marine décoré de: Ordre du Trésor Sacré de 1°Classe, Ordre du Soleil Levant de 1°Classe, Ordre du Milan d'Or 4°Classe, Médaille "Incident de Chine", Médaille de la guerre 1914-1920, Médaille du Manchoukuo, Médaille Interalliée, Médaille du Couronnement de Taisho, Médaille de Couronnement de Showa, Croix du Mérite de l'Ordre de la Croix Rouge.