Modèle "PAUTOT-MATTEÏ"

     En matière de curiosité, la France a la particularité d'en avoir deux. Dans un premier temps, je vais évoquer le modèle "Pautot-Mattéï", puis dans un second temps, le modèle "Charles".

     Le modèle "Pautot-Mattéî" a vu le jour dans la maison DELANDE. Dans la brochure ci-dessous de la maison DELANDE de juin 1921, on découvre une médaille de la Victoire. Elle est l'oeuvre de Mr PAUTOT pour l'avers et MATTEÏ pour le revers. Dans ce petit fascicule, on peut lire :"Pour répondre au désir d'un grand nombre de clients et en attendant la création du modèle officiel, je viens d'éditer cette médaille fantaisie avec ruban arc-en-ciel, ........".

     Il est vrai qu'il a fallu attendre août 1923 pour voir le modèle officiel de la médaille interalliée Française en vente, la FRANCE a été l'une des dernières nations à fabriquer sa médaille. Si l'on prend l'exemple de nos voisins, les Belges, leur médaille a été éditée très tôt en 1920. Donc, devant l'impatience de certains, la maison DELANDE a fabriqué ce modèle non-officiel, mais je pense qu'avant tout, c'était plus une affaire de commerce. Depuis, 1920 certains militaires arboraient sur leur tenue la médaille interalliée Belge, modèle officiel ou uniface. La maison CHOBILLON lui a emboîté le pas avec son modèle "Charles".

     Il est à noter que le modèle "Pautot-Mattéï" n'est pas un modèle spécialement créé entant que médaille interalliée, à l'époque, c'était une médaille d'un usage très large comme décrit dans le second document.  À ce jour, on peut trouver différents revers avec différentes inscriptions, des modèles vierges ou unifaces sur le simple fait que son ruban de suspension soit celui de la médaille interalliée. Toutefois, les vrais modèles "Pautot-Mattéï" sont ceux décrits dans le fascicule "M.DELANDE" et encore, le modèle gravé présenté dans le fascicule, je crois, n'a jamais été vu. Il existe aussi un modèle surmoulé sans signature qui proviendrait d'Afrique du Nord. Le modèle officiel porte soit le poinçon de la monnaie de Paris ou le mot "BRONZE" ou les deux.

Modèle présenté dans l'extrait du catalogue ci-dessus, en bronze, bélière boule, diamètre 36,30 mm . Cette médaille ne comportant aucune écriture au revers, ne peut pas être considérée comme une médaille interalliée sur le simple fait qu'elle soit suspendue à un ruban de médaille interalliée.

Modèle des établissement "Delande", en bronze, bélière boule, diamètre 36,00 mm . Cette médaille est attribuée pour dévouement à l'Union Nationale des Combattants au revers. Cette médaille ne peut pas être considérée comme une médaille interalliée sur le simple fait qu'elle soit suspendue à un ruban de médaille interalliée.(RARE)

Modèle Officiel, en bronze, bélière boule, marquage bronze, fabrication Monnaie de Paris, diamètre 36,21 mm, épaisseur 2,24 mm (au dessus de la tête), poids 23,20 gr .

Modèle Officiel, en bronze, bélière boule, marquage bronze, fabrication Monnaie de Paris, diamètre 36,11 mm, le poinçon et le marquage se trouve près de la bélière, la face du visage de la victoire ailée au revers présente une surfrappe.( RARE)

Modèle Officiel, en bronze, bélière boule, marquage bronze, fabrication Monnaie de Paris, diamètre 35,98 mm, la face du visage de la victoire ailée au revers présente une surfrappe, la pièce comportant l'inscription au revers a été frappé de travers ( RARE)

Modèle Officiel, en bronze doré, bélière boule, marquage poinçon de la Monnaie de Paris, diamètre 36,29 mm . Cette médaille est montée avec un ruban de la médaille commémorative de la Grande Guerre. (RARE)

Modèle officiel, en bronze argenté, bélière boule, marquage et poinçon de la Monnaie de Paris, diamètre 36,144 mm. (RARE)

Modèle artisanal (surmoulage), en bronze, bélière boule, diamètre 35,50 mm, absence des noms des graveurs.

Reproduction ou copie en bronze, bélière boule, sans poinçon ni marquage, diamètre 36,16 mm, épaisseur 2,18mm (au dessus de la tête), poids 22,9 gr .

COPIE en bronze, bélière boule, diamètre 36,41 mm, absence du nom du graveur à l'avers.

Modèle "CHARLES"

     Le modèle dit "Charles" est de la maison "CHOBILLON". Le graveur "C.Charles" est un peu une énigme, on connaît peu de choses de lui hormis que c'était un médailleur et sculpteur qui a aussi collaboré avec le sculpteur Max le VERRIER.  Cette médaille s'est retrouvé sur le marché pour palier l'absence d'un modèle officiel. Toutefois, c'est en partie cette médaille qui a servi de modèle du moins pour l'avers pour le modèle officiel de CUBA. Cette décoration est en bronze, avec deux marquages sur la tranche; le poinçon du fabricant et le mot "BRONZE". Toutefois, on peut trouver certains modèles sans marquage. Il existe aussi des modèles en argent et en vermeil.

Modèle type 1, en bronze, bélière boule, diamètre 35,50 mm, marquage "BRONZE" et poinçon "AC".

Modèle type 2, en bronze, bélière boule, diamètre 35,40 mm, sans marquage.

Copie en bronze, bélière boule, diamètre 36,00 mm, absence du nom du graveur.

REDUCTION

Réduction en bronze, diamètre 13,00 mm.

PHOTOGRAPHIE

Capitaine décoré de la Légion d'Honneur, de la Médaille Militaire, de la Croix de Guerre 1914-1918 avec 3 citations, de la Médaille Commémorative de la Guerre 1914-1918, de la Médaille Interalliée "modèle Charles", Médaille Obilich